Gouvernance

Cloud computing : Google mesure l’empreinte carbone de ses clients

Google vient de dévoiler un outil gratuit pour permettre à ses clients de mieux adapter leurs capacités cloud  à leurs besoins, en surveillant l’impact environnemental de leur infonuagique.

La nouvelle fonction « Carbon footprint » (empreinte carbone) donne un aperçu des émissions de carbone liées à l’utilisation de Google Cloud. Des données que les clients pourront stocker et analyser dans Salesforce Sustainability Cloud (une interface de comptabilité carbone). Un des facteurs les plus importants sur lequel peuvent agir les clients : le choix de la localisation de leur cloud. Car différentes localisations géographiques dépendent de différentes sources énergétiques plus ou moins décarbonées.

Tous les détails dans cette vidéo Google : 

Objectif zéro carbone

Google est lui-même neutre en carbone depuis 2007 et vise l’objectif zéro carbone d’ici 2030. Son cloud serait donc à ce jour, le plus propre au monde. Un argument commercial intéressant pour permettre à ses clients d’atteindre eux aussi la neutralité carbone. Google accompagne ainsi déjà le gouvernement américain dans son objectif d’utiliser de l’énergie décarbonée pour ses services fédéraux et a aidé à lancer des programmes énergétiques sans carbone avec l’organisation internationale SE4ALL (Sustainable Energy for All ) et le programme des Nations Unies pour l’énergie.

L’outil Google Earth peut aussi jouer un rôle intéressant dans la lutte contre le changement climatique. Car avec les cartes Google et ses outils d’analytiques il est possible de suivre, surveiller et prévoir les changements à la surface de la Terre dus à des événements météorologiques extrêmes ou à des activités d’origine humaine.

Bientôt, un cloud décarboné à Montréal

Pour le moment, la zone “Montréal” apparait en bleu (en attente de données) sur la carte de l’empreinte carbone cloud de Google. Car Google est en train d’investir dans de nouveaux équipements au Québec.

Ainsi en mai 2021 Google Canada a annoncé son intention d’acquérir un terrain appartenant à Hydro-Québec à Beauharnois, au Québec. Objectif: y bâtir son premier centre de données au Canada. En renforçant sa présence au Québec, un des plus importants producteurs d’hydroélectricité au monde, Google soutient aussi son engagement éco-responsable. (Plus de détails dans notre article sur « L’engagement continu de Google envers le Québec ».)

Sources : https://www.lebigdata.fr/google-empreinte-carbone  https://www.blog.google/outreach-initiatives/public-policy/we-support-comprehensive-climate-and-clean-energy-policy/ et https://cloud.google.com/carbon-footprint

Afficher Plus

Articles Connexes

Leave a Reply

Your email address will not be published.