Veille

Veille Inyulface #15 : Réagir à l’acquisition d’ElementAI et éviter le scrum flasque

Chaque semaine, retrouvez sur notre blog un résumé de la veille stratégique du laboratoire numérique Inyulface.

Parmi les 5 articles de cette semaine, l’actualité du rachat d’ElementAI par ServiceNow. Nous vous conseillons la lecture de l’analyse du chef de la direction de Coveo, Louis Têtu, qui exprime l’amertume de toute la filière IA au Québec. Précisons qu’il est également vice-président du conseil d’administration du Conseil canadien des innovateurs, qui regroupe 133 entreprises canadiennes, dont une vingtaine au Québec. En résumé : « Un grand joueur Américain achète l’équipe d’ElementAI pour des peanuts – relativement à la valeur que ce même talent aurait créé dans notre économie s’il eut été correctement géré ».  

Pour nous suivre au quotidien, réagir, échanger, rendez-vous sur Twitter @Inyulface et Linkedin.

ElementAI – pas génial pour le Québec…

Dans son analyse sur le rachat d’ElementAI, Louis Têtu, CEO et Chairman de Coveo, déplore la perte des talents et d’un levier économique pour le Canada. Selon lui, « la valeur du talent et de la propriété intellectuelle en numérique et en intelligence artificielle, pourrait et aurait dû être 10x plus grande », intégré par des acteurs IT locaux. Il espère que les entreprises d’ici comprendront que « le talent et la propriété intellectuelle en 2020, ce sont des leviers économiques et de création de richesse inestimables. Le talent et le IP, c’est comme l’or et le pétrole il y a 40 ans ».

Sources : https://www.linkedin.com/pulse/elementai-pas-g%25C3%25A9nial-pour-le-qu%25C3%25A9bec-louis-tetu/?trackingId=AfC7lKhkTXaw%2BkydfTh4cA%3D%3D et https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/2020-11-30/element-ai-acquise-par-une-firme-californienne.php et https://techcrunch.com/2020/11/30/servicenow-is-acquiring-element-ai-the-canadian-startup-building-ai-services-for-enterprises/

Décryptage des écosystèmes des géants numériques

Apple vient d’annoncer la commercialisation de la nouvelle génération de Macs, équipés d’un processeur « maison ». Pour le spécialiste du digital Fred Cavazza, cela montre la volonté d’Apple de renforcer la maitrise sur ses produits, mais surtout de repenser l’outil informatique. Dans son article, il étudier les différentes strates des écosystèmes de Apple, Microsoft et Facebook, pour comprendre la logique de ce type d’intégration. Chez Apple, une intégration centrée sur les contenus, afin de capter un maximum de valeur. Pour Microsoft, une intégration de méta-écosystèmes afin de toucher un maximum d’utilisateurs. Avec Facebook, une intégration centrée sur l’adoption afin de s’approprier la réalité virtuelle.

Source : https://fredcavazza.net/2020/11/30/decryptage-des-ecosystemes-des-geants-numeriques/

Que retenir du Guide Scrum 2020

Rassurez-vous, la première chose à retenir du nouveau guide Scrum 2020, publié le 18 novembre, c’est que « Scrum est toujours Scrum ! ». Mais il reste nécessaire de clarifier les pratiques et dissiper les malentendus. Car depuis les années 2000 et le fameux « Manifeste Agile », l’esprit du Scrum est souvent déformé. On a vu fleurir du « scrum flasque » (Flaccid Scrum) qui parle d’agilité mais ne livre pas de produit fonctionnel à l’issue de chaque sprint de création. C’est pourquoi la nouveauté la plus importante du guide Scrum 2020 est l’ajout du concept de « Product Goal », qui fait partie du « Product Backlog ». S’engager sur la livraison d‘un produit renforce le focus des équipes et amène une plus grande transparence.  

Source : https://www.scrum.org/resources/blog/what-you-need-know-about-2020-scrum-guide

Un manifeste pour la modélisation des menaces

Inspiré par le « Agile Manifesto », il existe désormais un « threat modeling Manifesto ». C’est un guide autour des valeurs et principes de la modélisation des menaces, une procédure préventive de sécurité pour identifier, énumérer et prioriser les potentielles menaces autour d’une architecture. Le but est d’apporter une analyse sur les différents scénarios d’attaques possibles sur une application, afin de pouvoir prévoir les contrôles de sécurité nécessaires. Le Manifeste met l’accent sur la valeur de la collaboration, et une démarche d’amélioration continue. Parmi les principes pour guider la modélisation : des analyses précoces et régulières ainsi que plus de dialogue et de documentation.

Sources : https://www.threatmodelingmanifesto.org/ et https://www.editions-eni.fr/open/mediabook.aspx?idR=a4c729a8ee1a42d972a446a2bb8ab7cb 

Et retrouvez nos conseils pour favoriser la collaboration dans l’article « Dépasser les limites des outils de collaboration avec une charte d’utilisation ».

Connaissez-vous votre score de productivité ?

Microsoft vient d’annoncer la disponibilité d’un outil de mesure de productivité, le « Productivity Score », intégré à sa suite logicielle Microsoft 365. Sur son site, Microsoft précise que le score « reflète les performances de votre organisation par rapport aux actions des personnes et de la technologie et compare votre score avec les organisations comme les vôtres ». Pour les défenseurs de la vie privée, un tel outil constitue une dérive. Il pourrait être illégal en Europe, où les lois sur la vie privée et le consentement sont plus strictes. Parmi les données collectées, le temps passé devant les courriels, à utiliser Teams, et si un employé allume ou non sa caméra pendant les meetings.

Sources : https://newrepublic.com/article/160388/microsoft-productivity-score-workplace-analytics-employee-surveillance et https://www.businessinsider.com/microsofts-productivity-score-tool-invades-employee-privacy-2020-11 et https://docs.microsoft.com/fr-fr/microsoft-365/admin/productivity/productivity-score?view=o365-worldwide

N’hésitez pas à partager en commentaire vos réactions et questions sur cette veille.  

Pour nous contacter : lab(at)inyulface.com

Afficher Plus

Articles Connexes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *