Veille

Veille Inyulface #11 : Contribuer à la stratégie numérique de BAnQ, automatiser et aimer son flux RSS

Chaque semaine, retrouvez sur notre blog un résumé de la veille stratégique du laboratoire numérique Inyulface.

L’article mis en avant cette semaine est dédié à la consultation publique de BAnQ (Bibliothèque et Archives nationales du Québec) pour recueillir les commentaires des citoyens sur sa proposition de stratégie numérique (2021-2028). Date limite pour répondre : le 5 novembre prochain.

15 ans après l’ouverture de la Grande Bibliothèque en 2005, et l’introduction progressive de nombreux produits et services numériques, BAnQ prend le temps de faire une pause pour réfléchir avec les québécois à la place qu’il peut jouer dans l’échiquier de l’offre numérique au Québec. L’institution prend les devants car « Un changement de culture organisationnelle s’impose désormais à BAnQ », pour adapter et repenser les offres à l’évolution des besoins des usagers et citoyens. Sur le fond et la forme, cette démarche pourra aussi inspirer d’autres organismes et entreprises pour leur transformation numérique.

Pour nous suivre au quotidien, réagir, échanger, rendez-vous sur Twitter @Inyulface et Linkedin.

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) lance une consultation publique sur sa Stratégie numérique 2021-2028

BAnQ est à la fois une bibliothèque nationale, des archives nationales, la plus grande bibliothèque publique de l’espace francophone et une bibliothèque virtuelle accessible dans le monde entier. Son portail Web offre 416 000 livres numériques et 18,4 millions de fichiers des collections patrimoniales en ligne et reçoit 7,7 millions de visites virtuelles annuellement. La stratégie numérique de BAnQ a été élaborée avec la volonté de donner accès au savoir et la culture à tous, partout et en tout temps. Par l’exploitation du plein potentiel du numérique, BAnQ veut contribuer à l’enrichissement et à la préservation du savoir et de la culture de tous les Québécois. Et participer activement à la transformation numérique de l’État, tout en accélérant la sienne.

Sources : https://consultation.quebec.ca/processes/banq-numerique et le plan de stratégie numérique 2021-28 de BAnQ.

Comment les entreprises peuvent utiliser l’automatisation de navigateur web

Le marché de la RPA (Robotic Process Automation, automatisation robotisée des processus) connaîtra une croissance à deux chiffres jusqu’en 2024 (Gartner), poussée par les entreprises cherchant à optimiser leurs efforts numériques. Une sous-catégorie de la RPA est particulièrement populaire : l’automatisation de navigateur Web (Web Browser Automation). Usages possibles : le web scraping (extraction automatique de contenus de sites web), la collecte de données ou encore les tests de performance. Cette automatisation permet aussi d’accélérer et améliorer les tests de codes après leur déploiement, notamment pour les sites internet. Pour démocratiser l’automatisation, les éditeurs Udacity et UIPath ont lancé une micro-formation dédiée au RPA.

Sources : https://www.cmswire.com/digital-marketing/how-businesses-can-benefit-from-web-browser-automation/ et https://www.uipath.com/newsroom/udacity-uipath-launch-rpa-developer-nanodegree-program et retrouvez dans la veille Inyulface #8 l’article « Et si votre prochain employé était un chatbot ? ».

Une lettre d’amour au format RSS

Quand Charlie Harrington n’est pas occupé à développer du logiciel pour une startup californienne, ou à écrire un roman avec des robots, il aime explorer les articles remontés dans son agrégateur de flux RSS. Sur son blog, Charlie clame donc son amour du RSS (Really Simple Syndication). Cette technologie du web permet de récupérer automatiquement les nouveaux contenus d’un site internet ou d’une base de données. Charlie explique aussi la grille de lecture que notre cerveau utilise pour trier un flux de données et sélectionner les contenus inattendus et surtout utiles. Et si d’autres outils comme le courriel pouvaient être améliorés en s’inspirant du RSS ?

Source : https://www.charlieharrington.com/unexpected-useless-and-urgent

Tests d’accessibilité : les techniques et outils les plus utiles

Les bons conseils et outils de l’accessibilité web, partagés par un développeur « front-end » (la partie du code reçue par le client à travers son navigateur internet). Une approche utile, aussi bien pour les designers que les gestionnaires de projets. Car penser à l’accessibilité de son site aux handicapés c’est aussi améliorer l’ergonomie pour tous et donc augmenter l’audience potentielle. Une première approche consiste à tester son site avec le plugin React ESLint et corriger les problèmes détectés. Enfin, même si automatiser de nombreux tests est possible, l’auteur recommande aussi une approche humaine. En testant la navigation dans un site avec la barre espace.

Sources : https://blog.sapegin.me/all/accessibility-testing/ et https://www.w3.org/WAI/fundamentals/accessibility-intro/fr et pour des ressources sur l’accessibilité web au Québec : https://www.tresor.gouv.qc.ca/ressources-informationnelles/architecture-dentreprise-gouvernementale/standards-et-normes/accessibilite-du-web/

Le CRTC donne le feu vert à Starlink, l’internet par satellite d’Elon Musk          

Elon Musk, le patron de SpaceX, veut offrir une connexion Internet haute vitesse à l’ensemble de la planète, grâce à une constellation de 42 000 satellites en orbite basse. Le 15 octobre, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a approuvé la demande de SpaceX pour son projet baptisé Starlink. Une bonne nouvelle pour le développement du numérique au Canada en régions rurales. Mais il faudra être patient, car le déploiement prendra 8 ans. Et reste une étape légale : obtenir une licence de spectre satellite délivrée par Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE). Délai moyen : 130 jours calendaires.

Sources : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1742444/crtc-starlink-elon-musk-satellite-internet-haute-vitesse et https://www.businessinsider.fr/us/spacex-starlink-internet-satellites-itc-filing-30000-additional-42000-total-2019-10 et https://spaceq.ca/spacex-starlink-service-is-not-a-go-in-canada-yet-despite-crtc-license/

N’hésitez pas à partager en commentaire vos réactions et questions sur cette veille.  

Pour nous contacter : lab(at)inyulface.com

Afficher Plus

Articles Connexes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *