Veille

Veille Inyulface #23 : Explorer les nouveaux milieux documentaires, dans un océan de données

Chaque semaine, retrouvez sur notre blog un résumé de la veille stratégique du laboratoire numérique Inyulface.

Connaissez-vous la taxonomie, le thesaurus et l’ontologie ? Ces trois outils clés des spécialistes de la documentation servent à faciliter l’accès aux informations via un système de classement. Dans un monde où la production de données explose, cette classification permet d’identifier des données utiles pour des besoins précis, ou encore de permettre la découvrabilité d’un contenu web. Et si cette semaine nous avons décidé de mettre à l’honneur ce sujet complexe c’est parce dans tous les secteurs d’activité et toutes les industries de nouveaux « milieux documentaires » se créent. Mais chacun navigue dans son océan de données sans forcément disposer des compétences spécifiques des métiers de la gestion documentaire. Nous vous conseillons donc la lecture du dernier billet de blog de la cyberbibliothécaire Josée Plamondon. Car elle tend un pont à travers cet océan pour permettre aux professionnels du numérique de tous horizons de se rencontrer et se comprendre.

Pour nous suivre au quotidien, réagir, échanger, rendez-vous sur Twitter @Inyulface et LinkedIn.

Nouveaux milieux documentaires en manque de spécialistes des sciences de l’information

Josée Plamondon est une cyberbibliothécaire qui œuvre pour l’amélioration de l’information numérique et rendre les systèmes interconnectés plus intelligents. Dans ce billet de blog, elle remarque qu’en culture comme en commerce, les initiatives de mise en commun de données numériques constituent de nouveaux « milieux documentaires ». Au Québec, pourtant, les compétences et méthodes du domaine des sciences de l’information sont rarement sollicitées. Elle partage donc avec les intéressés quelques lectures récentes illustrant des défis qu’ils rencontreront dans ces nouveaux milieux documentaires. Au programme : la taxonomie des contenus, l’ontologie, les algorithmes de recommandation personnalisée, les méthodes de travail, la découvrabilité.

Source : https://joseeplamondon.com/nouveaux-milieux-documentaires-sciences-information/

En complément, retrouvez dans la veille Inyulface #3 d’autres conseils de Josée Plamondon sur « Comment faire un plan de découvrabilité pour des résultats mesurables ».

Comment considérer les données à caractère personnel au sein d’une solution analytics ?

Cet article est de source française et cite donc abondamment le RGPD (règlement général sur la protection des données). Mais le sujet de la gestion des données personnelles nous concerne aussi ici. Car le Canada et le Québec ont chacun leurs projets de loi pour répondre aux enjeux de protection de la vie privée des consommateurs sur internet. Avec le projet de loi C-11 au fédéral, et le projet de loi 64 pour le Québec. Il est donc important de bien identifier ce que sont les données personnelles et de comprendre la différence entre la pseudonymisation et l’anonymisation des données pour permettre leur traitement analytique.

Source : https://blog.atinternet.com/fr/considerer-les-donnees-a-caractere-personnel-au-sein-dune-solution-analytics/

En complément, dans la veille Inyulface #6, « la réforme canadienne du droit à la protection des renseignements personnels ».

Comment la technologie Blockchain peut permettre de monétiser l’attention

Vous connaissez l’expression « si c’est gratuit c’est vous le produit ». Ce mécanisme d’échange entre votre temps et un service gratuit sur internet est la base de l’économie de l’attention. Parce qu’aujourd’hui les informations, les données et le divertissement sont en abondance. Alors que votre « temps de cerveau disponible » reste lui limité, donc précieux. Mais la technologie de blockchain permet une approche alternative, avec une autre redistribution de la valeur. La plateforme cloud de Gather propose aux internautes d’utiliser la puissance de calcul de leurs machines pour faire fonctionner des applications de monétisation. Dont la cryptomonnaie de Gather, le GTH. 

Source : https://socialmediaexplorer.com/business-innovation-2/how-blockchain-technology-can-monetize-user-attention/

Quelles nouvelles directions pour les gouvernements à l’ère numérique ?

Nous vous conseillons ce billet d’Irving Wladawsky-Berger, chercheur à la Sloan School of Management du MIT. C’est un ancien dirigeant d’IBM, chargé d’identifier les technologies émergentes et de développer les places de marché IT. Il a été conseiller en stratégie et innovation pour Citigroup, HBO et Mastercard. Il rappelle que la pandémie a accéléré la transformation des usages des utilisateurs et des consommateurs. Une opportunité que de grands acteurs de l’IT comme Microsoft ont su saisir. Mais les gouvernements doivent aussi profiter du moment pour accélérer leurs transformations numériques. En tant que chercheur associé au Blockchain Research Institute (BRI), Wladawsky-Berger cherche donc à sensibiliser les décideurs publics à l’intérêt de cette technologie. Un argumentaire détaillé en 120 pages dans un rapport cosigné par le BRI et des experts internationaux, intitulé “New Directions for Government in the Second Era of the Digital Age”.

Source : https://blog.irvingwb.com/blog/2021/02/new-directions-for-government-in-the-digital-age.html

En complément, notre article « Blockchain : décryptage de modèles d’affaires innovants ».

Pourquoi les dirigeants ont besoin d’un système de gestion des connaissances personnelles

La gestion de la connaissance à l’échelle d’une entreprise nécessite des outils spécifiques. Il en va de même pour la gestion de la connaissance personnelle. Mais s’équiper d’un outil pour structurer sa veille ou encore garder trace de ses idées n’est pas encore un réflexe naturel pour la plupart des dirigeants. Cet article liste toutes les bonnes raisons d’adopter un Personal Knowledge Management System, comme par exemple l’outil Roam. Pour tirer les enseignements de ses expériences passées, suivre ses progrès sur des objectifs de performance, consolider les acquis de formations, développer sa créativité.

Source : https://www.business2community.com/leadership/why-leaders-need-a-personal-knowledge-management-system-02387599

En complément, dans la Veille Inyulface #22 « Quels outils et pratiques pour gérer les activités et connaissances à l’ère numérique ? ».

N’hésitez pas à partager en commentaire vos réactions et questions sur cette veille.  

Pour nous contacter : lab(at)inyulface.com

Afficher Plus

Articles Connexes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *